Nouvelles & Articles

Les jeunes nageurs du programme NextGen ont les Olympiques dans leur ligne de mire

Nouvelles –

VICTORIA – Ladysmith, C.-B., n’est qu’à 90 minutes de Victoria, mais lorsque Faith Knelson a commencé à s’entrainer au programme de l’institut NextGen au Saanich Commonwealth Place, elle a cru se retrouver dans un autre monde.

Knelson a grandi en s’entrainant 5 fois par semaine dans une piscine de 4 couloirs, 25 mètres. Ç’a complètement changé lorsqu’elle s’est retrouvée à la piscine du Centre de haute performance – Victoria, au côté de médaillés olympiques et médaillés des Championnats du monde.

« J’étais un gros poisson dans un petit étang, » a dit Knelson. « Lorsque je suis arrivée ici, je me suis dit : “Je suis un poisson rouge dans un océan.” »

La nageuse de 16 ans a commencé à s’entrainer 8 fois par semaine avec des sessions pouvant durer jusqu’à 2 h 30. Elle a aussi commencé à s’entrainer au gym.

« Ç’a été un gros choc, » a dit Knelson. « Les quatre ou cinq premiers mois représentaient un énorme changement. Je m’y rendais chaque jour en me disant : “je m’entraine vraiment ici.” »

Pour Knelson, cette décision signifiait de déménager à environ 90 km de chez elle. Pour Jade Hannah, cela voulait dire déménager à l’autre bout du pays.

Hannah vient de Beaver Bank en Nouvelle-Écosse et s’entrainait à Halifax, à environ 35 km de chez elle. Elle a cherché d’autres programmes avant d’arrêter son choix en octobre 2016 alors qu’elle n’avait que 14 ans.

« C’était une décision difficile à prendre, mais c’était nécessaire, » a dit Hannah. « J’ai regardé toutes les options avant de prendre ma décision.

Je suis venue ici pour un essai et j’ai aimé ça. Je sentais que j’avais ma place. »

Les deux nageuses ont ensuite progressé au sein du groupe du centre de haute performance – Victoria sous la supervision de Ryan Mallette, et ont toutes les deux représenté le Canada aux récents Jeux du Commonwealth. Mallette dit que la décision de quitter ses amis et sa famille prend beaucoup de dévouement de la part des athlètes comme Jade Hannah.

« Cela montre une grande détermination, » a dit Mallette. « Cela montre qu’elles feront tout leur possible pour atteindre le prochain niveau. »

L’institut du programme NextGen est un programme de Natation Canada en partenariat avec l’institut du sport Canadien Pacifique, Swim BC et À nous le podium.

L’objectif est d’assurer qu’un flot continu d’entraineurs et d’athlètes sont formés aux standards exigés pour remporter des médailles olympiques et mondiales. Les athlètes sélectionnés s’entrainent au Centre de haute performance – Victoria. L’entraineur-chef Brad Dingey gère le programme avec Mallette et le personnel de haute performance de Natation Canada offre une supervision technique.

Mallette assure que les athlètes du programme NextGen ont droit à « un intense programme de mentorat ». Le CHP-Victoria a produit des médailles olympiques et mondiales comme Ryan Cochrane et Hilary Caldwell.

« Ces jeunes arrivent au sein du programme et sont immédiatement plongés dans l’environnement de ces athlètes de classe mondiale, » a dit Mallette. « Ils s’entrainent au côté de ces athlètes professionnels et voient ce qu’il faut faire pour avoir du succès à ce niveau.

Les athlètes plus âgés ont la chance d’être poussés par les plus jeunes. »

Hannah, spécialiste du dos, était intimidé la première fois qu’elle a partagé la piscine avec Hilary Caldwell, médaillée de bronze au 200 m dos aux Jeux olympiques de Rio 2016.

« Après quelques semaines, je me suis dit : elle est humaine, je suis humaine, » a dit la nageuse de 16 ans.

« Ça m’a vraiment poussé. Le fait d’avoir quelqu’un d’aussi expérimenté au sein du groupe m’a appris comment agir comme un athlète de haute performance. Je suis ses pas, je regardais ce qu’elle faisait tous les jours et je comparais avec ce que je faisais, ça m’a vraiment ouvert les yeux sur ce qui serait possible dans le futur. »

Les investissements des deux nageuses commencent déjà à rapporter.

Hannah a remporté l’or au 50 m brasse lors des Championnats du monde juniors FINA 2017 et a fait partie de l’équipe championne du 4×100 m QN.

Lors des récents Jeux du Commonwealth sur la Gold Coast en Australie, Hannah a terminé en septième place au 50 m dos et en huitième place au 100 m dos.

Knelson a remporté les médailles d’argent aux 50 m et 100 m brasse aux mondiaux juniors 2017 et faisait aussi partie de l’équipe championne du relais 4×100 m QN.

Aux Jeux du Commonwealth, Knelson a terminé au pied du podium au 100 m brasse. Elle a aussi terminé en 7e place au 50 m brasse.

Lorsque Hannah a déménagé en Colombie-Britannique, elle a vécu un mois avec Knelson. Sa mère et son chien Chestnut l’ont ensuite rejoint à Victoria. La camaraderie au sein du programme a aidé Hannah pour sa transition dans une nouvelle école et un nouvel environnement.

« Je ne pense pas que j’en serais où j’en suis sans le programme NextGen, » a dit Hannah. « J’ai eu l’impression que le groupe m’a accueilli à bras ouverts. Je ne me sentais pas du tout à l’écart.

Je n’ai jamais ressenti que je faisais quelque chose seule. Nous sommes un groupe et c’est ce que j’aime ici. Nous nous poussons les uns les autres tous les jours en pratique. »

Knelson dit que le programme lui a ouvert la voie pour atteindre le niveau supérieur.

« La brasse est un style assez technique, » dit-elle. « Ça demande beaucoup pour devenir l’une des meilleures au monde.

Je pense être sur la bonne voie. »

Mallette dit que les deux nageuses ont leur regard tourné vers les Olympiques de 2020 à Tokyo et 2024 à Paris.

« Nous nous préparons pour Tokyo, puis nous nous concentrerons ensuite sur la période quadriennale suivante, » dit-il. « Elles seront au sommet de leur forme à Paris, mais je ne pense pas qu’elles soient trop jeunes pour Tokyo. »

Les nageurs qui désirent appliquer au IPNG – VIC doivent contacter Michelle Poirier – Natation Canada, gestionnaire, centre de haute performance et entraineurs (mpoirier@swimming.ca) avant le 11 août.

Les athlètes sélectionnés pour ce programme ont fait la démonstration de leur potentiel, selon les temps « En Voie » de Natation Canada. Les participants paient des frais d’inscription de 3100 $ par année.

Les athlètes ont accès à une équipe de soutien intégré (ÉSI) qui comporte des spécialistes en physiothérapie, massothérapie, performance mentale, biomécanique, physiologie, nutrition, renforcement et conditionnement.

Pour plus d’informations, consultez les critères de sélections 2018-2019 ici: NGIP-VIC-Application-Process-FR.