Maitres

Maitres

DÉCLARATION DE NATATION CANADA

Une partie intégrante de la mission de Natation Canada est d’inspirer la population canadienne à être active et en santé. Les maitres nageurs incarnent bien cet objectif. Natation Canada reconnait que les maitres nageurs sont d’extraordinaires ambassadeurs et de grands défenseurs de notre sport, à la fois auprès de leurs amis, de leurs familles et de l’ensemble de la communauté. Qu’ils soient motivés à s’entrainer pour être en forme ou pour participer à des compétitions, tous les maitres nageurs sont des membres essentiels de la famille de Natation Canada.

Natation Canada vise à offrir le meilleur soutien possible à la communauté des maitres nageurs en collaborant avec les associations provinciales aux fins de sanction d’évènements, d’entraineurs et d’officiels, de prestation de services aux clubs, d’assurance, etc. À Natation Canada, nous entretenons une relation étroite avec nos partenaires internationaux qui permet la reconnaissance de nos évènements et des performances de nos nageurs membres.

Le 28 octobre 2020

Nous vous présentons Vona MacMillan, Campbelton Aquatika Club

Vona MacMillan est un médecin de famille de 52 ans qui nage pour le club Aquatika de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, et y entraine également des nageurs. Vona a nagé toute sa vie pour les bienfaits de l’exercice physique ; elle a toutefois seulement commencé la compétition lorsqu’elle est devenue membre des maitres en 2004.

Comme elle dirige sa propre clinique de médecine familiale et doit également répondre à des appels dans les hôpitaux, elle organise son horaire pour y inclure deux entrainements de natation par semaine avec son club. Elle fait des entrainements supplémentaires seule lorsqu’elle le peut. Elle a même fait quelques sorties de nage dans la baie des Chaleurs durant la période de fermeture des piscines au printemps et à l’été derniers. La baie des Chaleurs, en réalité, ne porte pas le bon nom puisque la température moyenne de l’eau, en juillet et en aout, tout près des plages de Campbellton avoisine seulement 14 °C.

À titre de l’entraineure actuelle de l’équipe, Vona prend note de toutes les distances et tous les temps des nageurs lors des entrainements. À la fin de la dernière saison, elle a remis à ses nageurs une médaille personnalisée au dos de laquelle elle avait fait inscrire leur distance. La distance nagée est aussi utilisée pour déterminer jusqu’où les nageurs ont nagé en direction sud à partir de leur piscine d’entrainement. Durant l’année 2019-2020, elle a également soumis ses résultats et ceux de ses coéquipiers aux défis mensuels de Natation Canada. Enfin, elle agit à titre de dirigeante du club depuis plusieurs années et, comme officielle de niveau III, elle consacre du temps à former et à encourager les nouveaux officiels.

Au sein du programme des maitres, Vona a appris tous les styles de nage, les virages et les départs. Elle a participé à des compétitions en piscine et en eau libre au niveau régional et national. Les grands entraineurs qu’elle a eus au cours des années, particulièrement ceux qui l’ont encouragée à prendre part à des compétitions, et les coéquipiers qui y ont aussi pris part, ont permis de rendre les compétitions amusantes, ce qui rapproche les membres de leur équipe. Être dans l’eau durant ses épreuves est ce qu’elle préfère d’une compétition, mais les activités sociales après les compétitions sont la deuxième chose qu’elle aime, tandis que la période d’échauffement est au sommet des choses qu’elle aime le moins. Vona prévoit de participer aux prochains Championnats du monde des maitres à Fukuoka, au Japon.

Passionnée par la SPCA, elle a deux chiens de secours de la SPCA et participe au tournoi de golf annuel de la SPCA à Restigouche que son mari avait mis sur pied.

Vivant une vie active qui inclut vélo, marche, randonnée et ski, Vona dit de la natation « qu’elle ne peut pas s’en passer ».

« C’est la forme d’exercice que je préfère, ma façon d’évacuer le stress, de faire le vide, mon activité sociale. La natation me soulage du stress et me procure de l’exercice. Je continue à nager parce que j’en ressens le besoin. » – Vona MacMillan

Le 14 ocotbre 2020

Nous vous présentons Detlev Grabs, Mégophias Trois-Rivières

Detlev Grabs est un sexagénaire qui nage pour les Mégophias de Trois-Rivières. Ce professeur d’anatomie à l’Université du Québec à Trois-Rivières est arrivé au Canada il y a 13 ans pour ce poste. Et comme il est plus intéressé par les sciences et le sport, il s’abstiendra de jouer de la flûte ou de chanter pour nous.

Detlev est né à Berlin-Est et a grandi dans la République démocratique allemande (RDA), où le sport avait une valeur extraordinaire. Il se sentait à sa place. Il a appris à nager à l’âge de cinq ans et a commencé à participer à des compétitions deux ans plus tard. Grâce à l’excellent programme de recrutement de la RDA, il a été choisi à 11 ans pour fréquenter une école de Berlin axée sur le sport. À partir de ce moment-là, il fut voué à conjuguer un entrainement intense et ses études.

À l’âge junior, il a participé à des compétitions nationales et internationales et, en 1976, il était membre de l’équipe nationale sénior qui a participé à la Coupe d’Europe en Italie. En 1981, 21 ans, il a pris sa retraite de la compétition après les Championnats d’Europe. Le point culminant de sa carrière de nageur a été les Jeux olympiques de Moscou 1980.

23.07.1980 – 23.07.2020
Il y a 40 ans, mes coéquipiers Jörg Woithe, Frank Pfütze, Rainer Strohbach et moi-même avons remporté la médaille d’argent olympique à Moscou au relais libre 4×200 m en 7 minutes 28 secondes 60 centièmes pour la RDA. Quelques faits :
– nous avons abaissé notre record national de 8,34 secondes;
– nous avons battu le Brésil par 0,7 seconde et si nous avions été 2,23 secondes plus lents, nous aurions fini en 7e place;
– derrière nous se trouvaient la Suède, l’Italie, la Grande-Bretagne, l’Australie et la France.
Un souvenir lointain dont je suis fier.


Traduction de la légende – Deux images qui en disent long : Detlev Grabs de la RDA et l’Australien Mark Terry suivent les derniers nageurs lors du relais 4×200 m libre (photo de gauche) et leurs réactions après la touche finale (photo de droite).

Depuis 1981, Detlev a terminé ses études, a étudié à l’université et est devenu médecin. Il a travaillé dans des universités en Allemagne (Charité/Berlin), aux États-Unis (Yale/New Haven) et en Suisse (Université de Fribourg) avant de devenir professeur à temps plein au Québec. Pendant ces années, il a continué de nager occasionnellement, car le temps libre et les possibilités étaient limités.

Depuis 2008, la piscine se trouve à trois petites minutes de son laboratoire de l’UQTR, et il ne pouvait pas rater cette occasion de reprendre la natation. Comme il était déjà dans l’eau plusieurs fois par semaine, il s’est dit pourquoi ne pas revenir aussi à la compétition. Il s’entraine désormais trois fois par semaine et parcourt de 2 à 3 km à chaque séance. Depuis que la piscine de l’UQTR est en rénovation, il s’entraine de 19 h à 21 h, un horaire fou qui lui permet de garder la forme et que sa femme accepte.

Detlev avait de nombreux objectifs de natation pour 2020, sa première année dans la catégorie des 60-64 ans. Il a en effet battu cinq records provinciaux du Québec à l’hiver 2020 et deux records canadiens en grand bassin en février 2020, soit au 200 libre et au 200 dos.

« Bien sûr, cette année, tout a été interrompu. Nous avons arrêté de nager en mars, comme vous tous, et à part quelques entrainements hors piscine et en lac, il a fallu attendre le 8 septembre pour replonger dans la piscine de 25 m. Nous verrons ce que cela signifie pour l’avenir. Mais nous sommes de retour dans l’eau, tout le reste va aussi se mettre en place. D’ici là, continuez à nager et à profiter des défis et de la camaraderie autour de la piscine. Nous nous reverrons lors des prochaines compétitions. » – Detlev Grabs

Le 7 octobre 2020

Consultez le  carrefour des ressources relatives à la COVID-19 pour de la nouvelle information du  Dr Steve Keeler.

Participez chaque semaine aux défis de #NAGERDENOUVEAU de Natation Canada.  Les défis de maitres nageaurs débuteront en décembre.

Le 30 septembre 2020

Nous vous présentons Shane MacMillan, Barrie Trojns Masters Swim Club

Shane MacMillan nageait avant même de marcher. Il s’est toujours senti plus à l’aise dans l’eau que sur terre. Il passait ses étés au chalet familial à se baigner dans le lac. Il a obtenu ses écussons de la Croix-Rouge en un rien de temps et était sur le point de devenir sauveteur lorsque sa vie a basculé. À quinze ans, il a reçu un coup de bâton de baseball à la tête et a subi un traumatisme crânien qui l’affecte encore aujourd’hui à 46 ans. Suite à son traumatisme crânien Shane a également reçu un diagnostic de sclérose en plaque (SEP), une condition où des plaques de myéline qui recouvre les cellules nerveuses de la moelle épinière et du cerveau sont endommagées. Ces dommages perturbent la capacité du système nerveux à communiquer, entraînant une gamme de problèmes physiques et mentaux, provoquant un handicap physique important.

Après sa blessure, Shane est tombé dans l’alcoolisme et la toxicomanie qui l’ont conduit à avoir des démêlés avec la justice. Sa foi renouvelée, son mode de vie sans abus de substances incluant la cessation du tabagisme et son retour à la piscine à la quarantaine au sein du Barrie Trojans Masters Swim Club ont amélioré tous les aspects de sa vie, qu’il s’agisse de sa motivation, de sa santé, de ses finances ou de sa vie familiale. Paranageur reconnu de la classe sportive S10, il aspire à concourir sur la scène internationale paralympique. La reprise de la natation par l’entremise du programme des maitres a été une étape logique étant donné les possibilités d’entrainements dirigés par un entraineur et de compétitions qui s’offrent à lui et qui répondent à ses capacités et besoins actuels.

Aujourd’hui, ce mari et père de deux filles croit fermement que la natation lui a permis de guérir et lui a donné une vie renouvelée.

Le 1 septembre 2020

Bienvenue sur la nouvelle page des maitres nageurs de Natation Canada. Nous avons répondu aux suggestions du sondage des maitres nageurs 2020 en créant pour vous une page Web plus facilement navigable. Nous continuerons d’améliorer régulièrement les informations trouvées ici.

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles au cours de la prochaine saison.

Nous nageons pas pour échapper à la vie, mais pour que la vie ne nous échappe pas.

COORDONNATRICE, MAITRES NAGEURS

Cynthia Pincott – Ottawa
(613) 260-1348 x 2026
[email protected]
[email protected]

Ressources

 

 

Nom Ressource