Nouvelles & Articles

Les femmes dans le sport : Inspirez le futur

Les femmes dans le sport –

Par : Clarissa Andersen

D’un océan à l’autre, le sport semble couler dans les veines des Canadiens. Nous aimons notre hockey et encourageons follement nos équipes nationales arborant le rouge, blanc et l’emblématique feuille d’érable.

Alors que nous pourrions croire que nous encourageons également nos athlètes féminins et masculins, de récentes études suggèrent un écart important.

Environ 41 % des filles âgées de 3 et 17 ans ne participent à aucun sport. Ce nombre s’élève à un énorme 84 % à l’âge adulte. Si la jeune fille ne participe à aucun sport avant l’âge de 10 ans, elle n’a que 10 % des chances de suivre un mode de vie actif lorsqu’elle sera adulte.

Ces statistiques, ainsi que plusieurs autres, sont parmi les conclusions dévoilées dans le rapport Le sport féminin : nourrir toute une vie de participation mené par l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS) et un groupe consultatif de leaders du sport.

« En tant que champion des saines habitudes de vie et membre actif de leur communauté, les producteurs laitiers du Canada s’attaquent aux inégalités au moyen de l’initiative Nourrir la passion du sport féminin », dit Caroline Émond, directrice générale des producteurs laitiers du Canada.

« La publication de ce rapport permettra non seulement d’aborder des enjeux sociaux pertinents, mais aussi de faire un grand pas dans la bonne direction en proposant des solutions concrètes et faire réfléchir les gens sur ce qu’ils peuvent faire pour changer la situation. »

Premier en son genre, le rapport espère démontrer les grandes inégalités entre les sexes dans le sport canadien et encourager le monde à travers le pays à réduire cet écart.

En plus des statistiques générales de participations, d’autres statistiques stupéfiantes émergent de ce rapport. Les femmes dans le sport ne reçoivent que 4 % de la couverture télévisuelle. Ce nombre fut déterminé après l’analyse de 35 000 heures des principales chaines de sports canadiennes. De ce 4 %, la moitié de ces heures étaient réservée au tennis féminin et aux Olympiques de Sotchi.

Ces chiffres semblent bien bas pour le moment et la balance entre les hommes et les femmes qui participent à des sports est déséquilibrée, des mouvements comme Nourrir la passion du sport au féminin espèrent changer la face du sport pour les femmes à travers le pays, maintenant et pour les générations futures.

« La natation est le sport organisé le plus populaire chez les femmes au Canada. Nous espérons, en tant qu’organisation et membre important de la communauté sportive au pays, pouvoir engager un débat positif et encourager les jeunes filles à suivre un mode de vie actif et sain, » dit le Directeur général de Natation Canada Ahmed El-Awadi.

Pour créer ce changement, nous devons changer notre approche et il existe plusieurs façons de le faire tant comme communauté qu’individuellement.

Le sport féminin : nourrir toute une vie de participation suggère quelques mesures pour promouvoir un meilleur environnement pour les filles et les femmes :

  • Consultez les filles et les femmes afin de comprendre les réalités locales qui pourraient nuire à la participation.
  • Élaborer des programmes qui correspondent à leurs besoins, leurs champs d’intérêt et leurs expériences.
  • Individuellement, nous devons montrer aux jeunes filles comment prévoir du temps pour faire du sport, reconnaitre la contribution du sport à la bonne santé physique, mentale et sociale.
  • Mettre l’accent sur le plaisir, et le défi associé à la participation, en tenant compte de l’âge et des capacités des participantes.
  • Encouragez les filles à se joindre à des équipes sportives et à continuer à jouer, à agir comme entraineuses et comme arbitres dans une variété de sports de l’enfance à l’âge adulte.
  • Appuyez les athlètes féminines de haut niveau en assistant aux évènements, en les regardant et en suivant les athlètes dans les médias sociaux.
  • Promouvoir les reportages sur les sports féminins qui mettent l’accent sur les aptitudes sportives, la vie saine, les réalisations et le profil de modèles positifs.
  • Encouragez la « prochaine génération » d’amatrices de sport en favorisant un milieu sportif diversifié, accueillant et amusant.

Vous pouvez lire le rapport complet et en apprendre plus à propos de Nourrir la passion du sport au féminin à l’adresse suivante : https://www.lesportfeminin.ca