Nouvelles & Articles

Natation Canada poursuit sa planification stratégique en vue des Jeux de 2024 et 2028

Natation Canada travaille depuis les Jeux de Tokyo sur une stratégie axée à la fois sur les jeux de Paris 2024 et Los Angeles 2028.

Cette stratégie continuera de bâtir sur les forces du programme olympique en place aux cycles olympiques de 2016 et 2022.

Lancées en 2013 et menées au cours des huit dernières années, les initiatives de relais, qui ont vu le jour par les camps take off s’adressant aux nageurs de 13 à 18 ans, continueront d’être organisées dans le cadre du programme national de développement dirigé par l’entraineur de ce programme, Ken McKinnon. L’initiative sera liée au programme des relais de l’équipe sénior mené par l’entraineur sénior Martyn Wilby et démontrant des résultats prometteurs sur la scène internationale.

Le déploiement des camps de développement axés sur les styles de nage du programme NextGen se poursuivra pour toutes les épreuves de style, et plus d’initiatives ciblées seront aussi élaborées. L’initiative des camps de styles comprend la visite des nageurs ciblés et de leurs entraineurs aux centres de haute performance de Natation Canada pour accéder à un soutien additionnel en matière d’entrainement et une expertise en sciences du sport. Nous avons déjà ciblé des nageurs et leurs entraineurs et communiqué avec eux. Les camps de styles McKinnon, Wilby et Mark Perry, l’entraineur national de distance et d’eau libre, offriront également des occasions de perfectionnement aux entraineurs en plus du développement des nageurs.

Natation Canada a deux CHP du programme olympique, l’un basé à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) à Vancouver et l’autre, au Centre sportif panaméricain de Toronto (CSPT).

« Natation Canada est pleinement engagé à l’égard des centres de haute performance du programme olympique de UBC et du CSPT. Ils feront partie intégrante de notre programme national jusqu’à Paris 2024 et Los Angeles 2028 », a expliqué John Atkinson, directeur de la haute performance et entraineur national.

En poste par intérim, les entraineurs olympiques Martyn Wilby (CHP-Vancouver) et Ryan Mallette (CHP-Ontario) dirigeront les CHP, avec l’aide de l’entraineure adjointe du CHP-Vancouver, Mandy Bell, recrutée récemment. Les entraineurs et les CHP sont soutenus par des experts de renommée mondiale, dont Tom Vandenbogaerde (entraineur spécialisé en sciences de la performance) et Graham Olsen (analyste de la performance) à Vancouver et Johnny Fuller (gestionnaire de la performance physique) et Elton Fernandes (scientifique du sport) en Ontario.

« Ces équipes, ainsi que les autres membres du personnel de soutien, continueront de fournir des services aux nageurs des centres dans un milieu d’entrainement quotidien de classe mondiale, explique Atkinson. Les centres de haute performance sont en bonne position et continueront de développer les athlètes et les entraineurs. Natation Canada sera bientôt à la recherche de deux entraineurs de la performance qui se joindront à notre programme pour diriger les centres et les athlètes vers leur potentiel optimal. Les centres offrent un environnement de classe mondiale, et nous continuerons de développer notre culture de la performance ainsi qu’une approche axée sur l’athlète et bâtie en fonction des objectifs de chaque athlète. »

Les plans à venir incluent le développement d’un programme de visite des nageurs et leurs entraineurs aux centres de haute performance pour un nombre de sessions chaque semaine pour cibler des épreuves précises. Natation Canada a partagé sa stratégie jusqu’en 2024 et 2028 avec ses associations provinciales et travaillera avec les directions techniques provinciales. Il suivra ce cadre stratégique pour travailler avec les provinces et les centres de haute performance et développer des programmes précis visant à bâtir un programme national solide et durable. Les nageurs et les entraineurs qui souhaitent en savoir plus au sujet des centres et des occasions devraient communiquer avec Iain McDonald à [email protected].

L’engagement d’un entraineur de club dans toutes les activités de Natation Canada est également extrêmement important. Natation Canada continue d’investir dans les entraineurs par l’entremise des groupes d’entraineurs d’élite et d’entraineurs avancés, soit 14 entraineurs d’élite et 50 entraineurs avancés (26 hommes et 24 femmes en 2021-2022), qui mettront à profit leurs apprentissages dans leurs clubs partout au pays. Depuis 2014, 172 entraineurs ont participé aux diverses occasions de perfectionnement et aux équipes offertes par Natation Canada.

« Nous avons connu une période exceptionnelle de développement des entraineurs pour la nation (plus qu’à toute autre période), et nous continuerons jusqu’en 2028, explique Atkinson. Nous nous concentrerons sur l’avenir, en nous appuyant sur nos forces et en cherchant à cibler d’autres occasions. Le programme en place est possible grâce au soutien continu de Sport Canada, d’À nous le podium et du Comité olympique canadien. »