Nouvelles & Articles

Les nageurs en eau libre concourent à l’étape canadienne de la Série mondiale de marathons de natation de la FINA

Nouvelles –

LAC-MÉGANTIC, Québec — Six nageurs canadiens en eau libre ont pris part à la troisième étape de la Série de marathons de natation 2022 de la FINA à Lac-Mégantic, samedi. 

L’olympien des Jeux de Tokyo, Hau-Li Fan qui s’entraîne au Centre de haute performance-Vancouver est le Canadien le mieux classé de la compétition, ayant terminé 11e à l’épreuve du 10 km masculin où il a enregistré un temps de 1 h 51 min 38 s 21. Fan avait obtenu la 17e place au marathon de 10 km en eau libre aux Championnats du monde FINA 2022 en juin.

Les nageurs font cinq longueurs d’une boucle de 2 km. L’épreuve masculine a été retardée de quelques minutes en raison d’un klaxon défectueux, ce qui a obligé les 21 nageurs à attendre dans l’eau. La course des femmes, à laquelle prenaient part 14 nageuses, a commencé quelques minutes après celle des hommes.

L’entraîneur national de distance et d’eau libre Mark Perry a été impressionné par les performances des hommes.

« Hau-Li Fan a été solide dans sa course », affirme Perry. « Il a terminé à une courte distance du peloton de tête. Il a eu une très bonne course vers la fin. Il a perdu ses lunettes, ce qui a causé un certain inconfort, mais dans l’ensemble, c’était une bonne course. Ce fut une bonne expérience d’apprentissage pour les autres. »

Liam Clawson-Honeyman, de Gatineau au Québec, a terminé la course au 17e rang en signant un chrono de 1 h 57 min 30 s 18. Raben Dommann, du CHP-Vancouver a pris la 18e place avec un temps de 1 h 57 min 32 s 25.

Domenico Acerenza, d’Italie a eu le dessus sur Nicholas Slomanof, d’Australie et David Bethlehem, de Hongrie pour gagner l’or au 10 km masculin en 1 h 50 min 50 s 83. Sloman a décroché l’argent en 1 h 50 min 51 s 68 et Bethlehem, le bronze en 1 h 50 min 52 s.

Du côté des femmes, Megan Frost et Megan Willar, de Pointe-Claire, au Québec ont pris respectivement la 13e et la 14e place en 2 h 14 min 22 s 78 et 2 h 15 min 5 s 22.

Frost et Willar ont utilisé cet événement comme une occasion de mettre en pratique leur stratégie de course contre des compétitrices internationales avant les Championnats du monde juniors de natation en eau libre FINA 2022 qui auront lieu à Beau Vallon, aux Seychelles en septembre.

« Dans l’épreuve féminine, les deux jeunes filles de Pointe-Claire ont nagé contre les meilleures athlètes au monde », déclare Perry. « C’était pour elle un excellent entraînement en vue des Championnats du monde juniors, qui seront leur prochain événement. C’était vraiment une séance d’entraînement pour elles. »

Sharon Van Rouwendaal, des Pays-Bas, a raflé l’or au 10 km féminin en terminant l’épreuve en 2 h 1 min 3 s 04, suivie de près par Ginevra Taddeucci, d’Italie, qui a décroché l’argent avec un temps de 2 h 1 min 9 s 70. La médaille de bronze est allée à Ana Marcela Cunha, du Brésil, qui a terminé en troisième position avec un temps de 2 h 1 min 23 s

Le Français Marc-Antoine Olivier et le Canadien Sebastian Paulins n’ont pas terminé la course.

La quatrième étape de la Série de marathons de natation FINA se déroulera du 7 au 9 octobre à Fajardo, Porto Rico.

Résultats complets : https://www.fina.org/competitions/2918/fina-marathon-swim-world-series-2022/results?event=a7bb2a37-23bd-4d34-b13c-22c8ee1b67a7

Pour regarder la course : https://www.youtube.com/watch?v=qmoqdlFpv6I&feature=youtu.be